Jun 5, 2023 to Jun 5, 2023

Homologation de diplômes étrangers: traitement des demandes de reconnaissance via une plateforme numérique

Jun 5, 2023 to Jun 5, 2023

@JanetMuseveni

I recently met with H.E. Cherif Oualid, the Ambassador of the People’s Republic of Algeria to Uganda. I am grateful for the enduring partnership between Uganda and Algeria, especially the long-standing scholarship program. Over the past 30 years, this initiative, supervised by the Ministry of Education and Sports, has granted 100 annual scholarships to Ugandan nationals, benefiting hundreds of students each year. I encourage Ugandan students to seize the opportunity of the 100 scholarships provided by Algeria for the academic year commencing in September. I also call upon Ugandans pursuing Master’s degrees in Algeria to return home after completing their studies to contribute to our nation’s development. Lastly, I appreciate the Algerian Government and its people for their unwavering support in educating Ugandan students in Algeria. I also applaud both nations for their joint efforts in pursuing the shared objective of promoting education.

Jun 5, 2023 to Jun 5, 2023

FIRST LADY COMMENDS ALGERIA FOR SCHOLARSHIP PROGRAM.

The First Lady and Minister of Education and Sports Mrs. Janet Museveni has appreciated the partnership between Uganda and the Algerian Government, and the Scholarship programme that has benefitted several Ugandan students for the last 30 years. The Algerian government has been offering over 100 scholarships to Ugandan nationals. The Ambassador of the People’s Republic of Algeria to Uganda had paid a courtesy call on the First Lady Janet Museveni at State House Nakasero.

https://ubc.go.ug/2023/04/24/first-lady-commends-algeria-for-scholarship-program/
Jun 5, 2023 to Jun 5, 2023

The President of the Republic, Mr. Abdelmadjid Tebboune, expressed on Sunday his satisfaction with the convergence of views of Algeria and Uganda on issues of common interest.

In a statement at the end of the signing ceremony of two agreements and five memoranda of understanding in several areas of bilateral cooperation, which he co-chaired with his Ugandan counterpart, the President of the Republic expressed “his satisfaction with the convergence of analyzes and views around the issues that were the subject of consultation, as well as the fruitful results achieved during the state visit made by President Museveni to Algeria”.

This visit also “strengthened the relations of brotherhood and solidarity uniting the two countries, marked by regular bilateral consultation”, added the President of the Republic.

He, on the other hand, highlighted “Algeria’s concern to develop its relations with Uganda and its African depth, an approach which it considers to be a strategic orientation”, adding that the visit of the Ugandan President “is an opportunity to work together to promote bilateral relations through the exploitation of the means offered in the two countries”.

The President of the Republic also expressed Algeria’s willingness to share with Uganda its experience in the fields of energy, tourism, agri-food, higher education and scientific research, saluting his Ugandan counterpart on the occasion for the oil discoveries recorded in his country for their contribution to the promotion of the partnership between the two countries in the energy field.

On this occasion, he highlighted the importance he attaches to the meeting of the second session of the joint commission, which will allow the two countries “to enrich the legal framework of cooperation”, hoping that “the meeting will be scheduled soon “and that the two countries work together to activate the Algerian-Ugandan business council”.

In this wake, the President of the Republic indicated that 150 Algerian businessmen will go after the month of Ramadhan to Kampala in order to talk with their Ugandan counterparts about ways to strengthen trade and investment, In this regard, the need to activate the Algerian-Ugandan Business Council which aims to be “a framework allowing economic operators to seize the opportunities offered to inject the desired dynamic into economic and commercial relations between the two countries”.

President Tebboune also recalled that Algeria had initiated, within the framework of continental integration, structuring projects such as the Trans-Saharan Road, the Gas Pipeline (Algeria-Nigeria), and the Trans-Saharan fiber optic backbone, emphasizing that “Algeria is working, alongside Uganda and African brothers, to achieve economic integration within the framework of the African Continental Free Trade Area (AFCFTA)”.

Based on its conviction that security and stability are closely linked to development, Algeria “has not hesitated to provide assistance to certain countries of the continent, through technical and logistical assistance, and development programs”, adds President Tebboune who recalled the granting of one billion US dollars to “express the momentum of solidarity with the brothers of the African continent”.

The President of the Republic affirmed, on this occasion, that the consultation between Algeria and Uganda to coordinate positions during regional and international deadlines “is satisfactory”, underlining in this context “the absolute support of Algeria to Uganda in its preparations for the 19th Summit of the Conference of Non-Aligned Countries, scheduled for the end of the current year in Kampala, and the Group of 77+China”.

President Tebboune also welcomed Uganda’s support for Algeria’s initiative to host a restricted meeting of the Non-Aligned Movement (NAM) next summer, before the Summit is held in Kampala.

Furthermore, the President of the Republic expressed his consideration for the inalienable position of Uganda “supporting the process of decolonization in Western Sahara and the defense of the right of the Palestinian people to the establishment of an independent state”.

President Tebboune invited, in this sense, Africans to “redouble collective efforts and provide more political and financial support for the Sahrawi and Palestinian peoples”, calling on the international community to “assume its historic responsibilities” in order to enable the Sahrawi and Palestinian peoples to exercise their right to self-determination and independence.

After recalling, in this wake, the repercussions of the various crises that the African continent is going through, which have given rise to a precarious economic situation and internal conflicts, President Tebboune underlined “Algeria’s role in consolidating peace and stability, particularly in the Sahel region”.

Algeria, in its capacity as Chair of the Monitoring Committee of the Agreement for Peace and Reconciliation in Mali, considers that the agreement, signed in 2015, “constitutes an appropriate framework for a lasting resolution of the crisis this brotherly country”, continued the Head of State.

The President of the Republic also praised Uganda’s contribution “in mediation to stem the multidimensional crisis in the eastern regions of the Democratic Republic of Congo”.

Jun 5, 2023 to Jun 5, 2023

54th edition of the ‘‘Algiers International Trade Fair (FIA)’’ from 19th to 24th June 2023

Under the high patronage of the President of the Republic, H.E. Abdelmadjid Tebboune, the 54th edition of the ‘‘Algiers International Trade Fair (FIA)’’ will be held in Algiers from 19th to 24th June 2023, and shall be organized by ‘‘Algerian Company for Fairs and Exports (SAFEX)’’.

This fair, which will be organized in a favorable economic context created by a new law on investment, has been the major economic event in Algeria for the last five decades and one of the most important in Africa. This fair will offer a good opportunity to Ugandan businessmen to meet their Algerian counterparts to do business and create trade relations.

With this in view, the Algerian party invites business people in Uganda to participate in this economic and commercial event aimed at enhancing commercial exchanges between Algeria and partner countries.

For registration and more information, SAFEX can be reached:

– Phone: 00213 23 79 54 55/56

– Fax: 00213 23 79 50 24/71

– E-mail: dc@safex.dz / Fia@safex.dz

– Web site: https://www.Safex.dz  / https://www.safex.dz/fia/foire-internationale-dalger-accueil/

formulaire-fia-2023-fin

Jun 5, 2023 to Jun 5, 2023

International Tourism and Travel Fair – Algeria (SITEV– 2023)– Algeria (SITEV – 2023), from 07th to 10th September 2023.

Under the patronage of the President of the Republic, Mr Abdelmadjid Tebboune, the Ministry of Tourism and Handicraft is organizing the 22sd edition of “International Tourism and Travel Fair – Algeria – SITEV– 2023”, from 07th to 10th September 2023.

This event constitutes a major meeting for tourism professionals to promote their offers, as well for the public to discover the several tourist destinations.

Algeria is located in the North-West of the African continent, bordering, at the southern shore of the Mediterranean Sea, with more than 1200 Km of a beautiful coastline, and stretching to the African depths, with paradisiacal Saharan sites, such as Ahaggar and the Tassili, known for their natural landscapes (best sunken in the world) and prehistoric sites (sculptures and drawing of the weeping cow). 

For more information, you can reach the Ministry of Tourism and Handcraft website:

                                                   www.mta.gov.dz

Salon International du Tourisme et des Voyages – Algérie (SITEV – 2023), du 07 septembre au 10 octobre 2023

Sous le patronage le Président de la République, M. Abdelmadjid TEBBOUNE, le Ministère du Tourisme et de l’Artisanat (MTA) organise du 07 septembre au 10 septembre 2023, la 22ème édition du Salon International du Tourisme et des Voyages (SITEV – 2023).

Cette Manifestation est un grand rendez-vous pour les professionnels du tourisme pour promouvoir leurs offres, ainsi que pour le grand public pour découvrir les différentes destinations.

L’Algérie est situé au nord-ouest du continent africain, bordant au nord la rive sud de      la méditerranée avec plus de 1200 Km de belles côtes et d’étendant dans les profondeurs africaines, avec des sites paradisiaques saharienne, comme l’Ahagar et le Tassili, connus pour leurs paysages naturelles (meilleurs cochée de soleil au monde) et leurs sites préhistoriques (sculptures et dessins de la vache qui pleure). 

Pour plus d’information, consulter le site web du Ministère du Tourisme et de l’Artisanat :       

                                                  – www.mta.gov.dz

Jun 5, 2023 to Jun 5, 2023

Bilateral relations and cooperation

Anita Annet Among (Speaker of the Parliament of the Republic of Uganda. Bukedea District Woman MP.).

Pleased to receive H.E Chérif Oualid the Ambassador of the People’s Democratic Republic of Algeria to Uganda. We held talks on further deepening the bilateral relations, and cooperation in several sectors that are vital to the development of our nations.

I also confirmed our attendance at the forthcoming 17th session of Parliamentary union of OIC member states that will take place in Algeria.

Jun 5, 2023 to Jun 5, 2023

L’Algérie a toujours placé les intérêts du continent africain parmi ses principales priorités.

Le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, a affirmé jeudi à Washington (Etats-Unis) que l’Algérie “a toujours placé les intérêts du continent africain, de ses Etats et de l’Union africaine (UA) parmi ses principales priorités”.

Dans son allocution lors des travaux du Sommet Etats-Unis/Afrique, en sa qualité de représentant du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le Premier ministre a indiqué que “l’Algérie est fière de son appartenance africaine, et a toujours placé les intérêts du contient africain, de ses Etats et de l’Union africaine parmi ses principales priorités”.

L’Algérie a contribué à la concrétisation de toutes les initiatives visant à renforcer l’intégration africaine, et tend de concert avec ses frères “à promouvoir le développement intégré en vue de réaliser la prospérité commune, d’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) et de consolider la paix et la sécurité en Afrique”, a-t-il soutenu.

Il a souligné que l’Algérie conçoit ses projets nationaux et ses plans de développement “selon une vision intégrée”.

Benabderrahmane a mis en avant la contribution de l’Algérie aux efforts de développement en Afrique au plan bilatéral, notamment à travers la “formation du capital humain dans divers domaines, et à de nombreuses initiatives de solidarité et de coopération fructueuse avec les pays africains, notamment les pays voisins”.

Il a salué au nom de l’Algérie l’importance accordée lors de ce Sommet à de nombreuses questions importantes notamment l’Agenda de l’UA 2063 et le défi de la sécurité alimentaire.

Le Premier ministre a rappelé dans ce cadre le grand progrès réalisé par l’Algérie dans la mise œuvre de cet Agenda sur le plan national, en témoignent les rapports nationaux (1 et 2) ayant permis de mettre en exergue les mesures nationales importantes mises en place par l’Algérie pour contribuer à la concrétisation de l’Agenda continental”.

Concernant le défi de la sécurité alimentaire qui constitue une priorité nationale, il a rappelé que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) avait loué le progrès réalisé par l’Algérie, notamment à travers le développement et l’intensification de la production et l’amélioration de sa qualité ainsi que la rationalisation de la consommation et la gestion efficace et durable des ressources.

Dans ce sillage, le Premier ministre a salué les résultats préliminaires du Sommet Etats-Unis/Afrique permettant de trouver des solutions selon une approche coordonnée et participative.

Il a évoqué, en outre, le partenariat afro-américain qui a connu, a-t-il dit, “un bond qualitatif depuis le premier Sommet abrité par les Etats-Unis en aout 2014”, saluant les nombreuses et précieuses initiatives américaines destinées essentiellement à l’Afrique, concernant les domaines de l’énergie, de l’alimentation, de l’enseignement supérieur et pour intensifier les échanges commerciaux avec les pays de l’Afrique subsaharienne.

Sur le plan politique, le Premier ministre s’est félicité de “la volonté manifestée par les autorités américaines pour intensifier la concertation politique avec les pays africains autour des principales questions régionales et internationales d’intérêt commun”.

A la lumière des derniers développements sur les plans régional et international, M. Benabderrahmane a appelé à “oeuvrer ensemble à formuler de véritables solutions et à créer de nouveaux mécanismes permettant de prévenir les crises potentielles et de favoriser le règlement des conflits conformément aux fondements de la légalité internationale et du multilatéralisme, et dans un cadre garantissant les droits et les intérêts de tous”.

Il a rappelé les risques auxquels l’Afrique est confronté, notamment “le terrorisme, l’extrémisme violent et les effets des changements climatiques ayant coûté aux peuples africains des pertes humaines, en plus de plonger le continent dans l’extrême pauvreté et d’entrainer des crises alimentaires et sanitaires, et des millions de migrants”.

Cette situation “extrêmement inquiétante à l’origine de l’instabilité de la région nous impose de prendre un engagement plus important et d’établir une coopération étroite pour relever ces défis”.

Benabderrahmane a également souligné que les Etats membres de l’UA œuvrent “à promouvoir la coopération et les plans africains pour relever ces défis et faire face aux menaces”.

Il a également rappelé les efforts de lutte contre le terrorisme, à travers des mécanismes sécuritaires, comme le dispositif de coopération policière et le Centre africain des études et de recherche sur le terrorisme abrités à Alger.

Le Premier ministre a annoncé, dans ce sens, que l’Algérie abritera au printemps prochain, en partenariat avec les Etats Unis, une conférence sur la lutte contre le terrorisme en Afrique.

Evoquant la question du climat, il a estimé que la 27e conférence de l’ONU (Cop-27) permet de mettre la lumière sur les risques majeurs et permanents des changements climatiques sur le continent africain.

Dans le volet économique, M. Benabderrahmane a cité “les problèmes de développement complexes”, dont souffrent les pays africains, exacerbés par l’endettement, “entravant ainsi les efforts de développement, ce qui nous amène, a-t-il dit, à réfléchir ensemble aux moyens de surmonter cette problématique et de libérer les économies africaines de l’endettement”.

Il a insisté, en outre, sur l’importance de soutenir les pays africains, à travers “la promotion d’investissements efficaces adaptés aux plans de développement nationaux, notamment dans les domaines des infrastructures de base, de l”agriculture, de l’énergie et des mines et des industries manufacturières, en veillant à adapter les efforts consentis dans ces domaines aux objectifs d’intégration continentale et aux aspirations de l’Agenda de l’UA 2063″.

Benabderrahmane a préconisé de focaliser tout l’intérêt sur “le transfert d’expertise et de technologie de manière à concourir à l’instauration d’un nouvel environnement économique favorable à l’innovation, à la création de richesses et d’emplois pour absorber le chômage qui a atteint des taux préoccupants dans les pays africains”.

A cet effet, il a rappelé plusieurs initiatives annoncées par le président américain, John Biden, dans son allocution au forum d’affaires africano-américain, qu’il convient “de concrétiser ensemble conformément à un agenda précis”.

Jun 5, 2023 to Jun 5, 2023

L’Edito de la revue El DJEICH

Depuis l’élection, il y a trois ans, de Monsieur le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à la magistrature suprême, l’Algérie a connu de grandes transformations et un développement remarquable à plusieurs niveaux.En effet, depuis cette date, il a entamé la mise en œuvre des engagements qu’il avait pris devant le peuple algérien, à travers son programme électoral qui comprenait 54 axes.Durant cette période, notre pays a franchi des étapes importantes dans le processus de réformes politiques, économiques et sociales ainsi qu’en matière de consolidation des fondements de la démocratie et de l’Etat de droit, dans le but d’asseoir les bases de la nouvelle Algérie à laquelle aspire notre peuple.Après le parachèvement de l’édifice institutionnel de l’Etat, facteur essentiel de stabilité, pour se consacrer ensuite aux questions liées aux volets économique et social et la reconquête par notre pays de sa place naturelle sur le plan extérieur, tous les signes et indicateurs montrent, aujourd’hui, et sans le moindre doute, que l’Algérie, qui s’est engagée sur la voie du changement dans le cadre d’un plan global de redressement national, avance à pas sûrs et réels vers le parachèvement de l’édification de l’Algérie nouvelle sur le terrain.

En effet, ces réformes profondes et cette nouvelle orientation de l’Etat dans tous les domaines, ainsi que les résultats obtenus sur le terrain jusqu’à présent à différents niveaux, ont suscité chez le peuple algérien de grands espoirs en des lendemains meilleurs, après avoir commencé à cueillir les premiers fruits de la nouvelle Algérie et rétabli sa pleine confiance en les institutions de l’Etat, étant grandement convaincu que la voie nationale adoptée apportera un réel changement et imprimera un nouveau départ à notre pays, lui permettant d’occuper une place de choix dans le concert des nations. Dans le cadre de son plan de réforme globale de l’Etat et des institutions de la République, Monsieur le Président a adopté un discours unificateur, en plus de la moralisation de la politique et de la vie publique ainsi que de la bonne gouvernance, et fait de la compétence un critère fondamental dans le choix et la nomination aux différents postes de l’Etat. Il est devenu clair pour tous que l’homogénéité est devenue évidente entre les institutions étatiques pour faire face aux défis internes et externes. De même, Monsieur le Président de la République a choisi de s’adresser périodiquement au peuple algérien, à travers les médias nationaux, pour l’informer de tous les
développements liés à ce qui a été réalisé dans le cadre de la nouvelle Algérie et ce qui devrait l’être, de manière progressive, selon une vision prospective et un plan minutieusement étudié.
Après avoir permis à notre pays de retrouver la place qui lui sied sur la scène internationale, outre les acquis sur les plans économique et social, Monsieur le Président de la République poursuit son engagement pour l’édification d’une économie forte et diversifiée, créatrice de richesses et de postes d’emploi, afin de renforcer notre sécurité alimentaire et l’affranchir de la dépendance des hydrocarbures.

Ceci, sans oublier la poursuite de la politique menée envers les jeunes, en particulier pour ce qui est de leur offrir la possibilité de créer des entreprises émergentes de manière à renforcer la production nationale.
Dans le domaine de la défense, et en droite ligne de cette démarche de renouvellement sous la conduite de Monsieur le Président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, l’Armée nationale populaire est au rendez-vous de cet élan national, en poursuivant l’exécution des grandes et nobles tâches qui lui sont assignées, avec professionnalisme et compétence sur deux fronts. Le premier a trait à la défense de la souveraineté nationale, de l’intégrité territoriale et de l’unité populaire, parallèlement à la modernisation des différentes forces et au rehaussement de leur niveau de disponibilité opérationnelle, à travers la réalisation rigoureuse du contenu des programmes de préparation au combat ainsi que des exercices démonstratifs avec munitions réelles, exécutés par les différentes forces, en vue de renforcer la coordination opérationnelle et donc assurer une disponibilité opérationnelle maximale. Cette méthode professionnelle dans l’exécution de ces exercices reflète le haut niveau de préparation atteint par notre Armée nationale populaire et, à travers elle, les formations militaires déployées. Le second front a trait à sa contribution efficace au processus de développement national, à l’exemple des fabrications militaires. A ce titre, le Haut commandement de l’Armée nationale populaire œuvre en permanence à la promotion de ce secteur et à faire en sorte qu’il soit au service de la sécurité et de la défense nationales ainsi que du développement économique de notre pays.

Soulignant l’importance de la contribution de l’Armée nationale populaire à conférer une forte impulsion au processus de développement national dans le volet relatif à l’industrie nationale, Monsieur le général d’armée, Saïd Chanegriha a, lors de sa récente visite de travail et d’inspection dans la 5e Région militaire, salué les réalisations concrétisées au niveau de l’ensemble des composantes de nos fabrications militaires, qui témoignent du développement significatif atteint par ce secteur vital.
Notre armée n’aurait pu atteindre ce haut niveau sans la rigueur, la détermination, l’attachement aux nobles valeurs militaires et la ferme aspiration au développement qui lui ont permis d’acquérir les facteurs de force. A ce propos, Monsieur le général d’armée a insisté : «Nous veillons, sur la base des orientations de Monsieur le Président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, à ce que ces efforts permettent la concrétisation de l’aptitude à prendre en charge la mission de développement et de production des matériels et équipements de l’Armée nationale populaire, de manière à rehausser ses capacités opérationnelles, améliorer son rendement sur le terrain et, par voie de conséquence, réduire sa dépendance vis-à-vis de l’extérieur, grâce au compter sur soi dans ce domaine sensible.»
Enfin, le renforcement des fondements de l’Algérie nouvelle pour aller de l’avant vers la concrétisation de nouvelles réalisations relève de la responsabilité de tous les Algériens, car les défis auxquels notre pays doit faire face, à la lumière d’une conjoncture régionale et internationale instable, exige plus que jamais le renforcement de la cohésion nationale et du front interne.